ethnographiques.org Revue en ligne de sciences humaines et sociales
plan du site | aide | contacts | charte


Nathalie Ortar

Nathalie.ortar@entpe.fr

Page personnelle : http://www.laet.science/ORTAR-Nathalie

Nathalie ORTAR est anthropologue, chargée de recherche au Laboratoire Aménagement Économie des Transports (LAET) à l’ENTPE.

Habiter et mobilité

Ses recherches ont principalement porté sur les liens entre l’habiter et la mobilité spatiale, résidentielle comme professionnelle. Dans ce cadre elle a exploré différentes formes de multilocalisation résidentielle : la résidence secondaire rurale lors de ma recherche doctorale en France de 1994 à 1998, puis les datchas en Russie au début des années 2000, la multilocalisation pour raison professionnelle de 2006 à 2008 dans le cadre d’un contrat de recherche pour l’ADEME. Ces différentes enquêtes, qu’elle a abordé tant au travers des relations sociales tissées dans et par ces lieux que de l’importance de la matérialité des lieux et des pratiques sociales qui y sont établies, ont été l’occasion de nourrir une analyse du sens du dédoublement des espaces quotidiens pour les individus comme pour leur famille. Les résultats obtenus ont servi de socle à une réflexion sur les modalités d’un habiter dans un monde marqué par l’importance sociale, symbolique et économique du mouvement, ce qui représente l’une des particularités de l’habiter contemporain. D’autres recherches portant sur les modes d’habiter en périurbain menées en France depuis 2004 et aux États-Unis en 2010 sont également venues nourrir cette réflexion. Elles ont été autant d’occasions d’investiguer les choix résidentiels et de les confronter à un quotidien caractérisé par la séparation spatiale des domaines d’activité.
Nathalie Ortar postule qu’habiter le monde contemporain ne peut être appréhendé sans interroger la place des mobilités qui jalonnent les parcours de vie tout comme la mobilité ne peut être interprétée sans questionner ce qu’habiter veut dire. Renvoyant à un système de potentialités caractérisé par des intentions, des stratégies et des choix, la mobilité ne peut dès lors être appréhendée sans une analyse des phases d’immobilité et des ancrages tant géographiques que cognitifs ou relevant d’autres formes de matérialité. Questionner la place des mobilités et leurs effets sur l’habiter impose donc d’analyser l’articulation de l’habiter à la mobilité au travers du rôle de la matérialité, du temps et de la sensorialité. Les résultats de ces recherches constituent la thèse centrale de mon mémoire d’habilitation à diriger des recherches (soutenance prévue automne 2016).

L’énergie

Depuis 2010, parallèlement à ces recherches, elle développe une réflexion autour les changements de comportement qui interviennent dans les modes d’habiter dans un contexte d’injonction au développement durable, ce qui m’a conduite à interroger la place de l’énergie dans le quotidien. Impulsée par les travaux menés dans le cadre de l’ANR TransEnergy, ses travaux explorent les modes d’être ensemble, les relations à l’environnement et les routines quotidiennes. Parallèlement elle a engagé le dialogue avec d’autres anthropologues menant des recherches destinées à qualifier l’énergie et sur les modalités de son appréhension dans un cadre européen.

Recyclage et récupération

Prolongeant sur des artefacts contemporains ses recherches sur le développement durable et les usages sociaux des objets et du patrimoine, elle a développé en collaboration avec l’anthropologue Elisabeth Anstett une réflexion sur les multiples enjeux d’un usage second de la culture matérielle. Elles ont mis en place un atelier de recherche destiné à interroger directement les pratiques de recyclage et de détournement des objets. Cet atelier, intitulé « La deuxième vie des objets : anthropologie et sociologie des pratiques de récupération » et qui a accueilli Howard J. Becker lors de son inauguration en octobre 2011, a été adossé à un carnet de recherche ainsi qu’une collection éditoriale « Matière à recycler » chez Pétra. Cet espace de réflexion et d’échange connait une audience internationale et la dernière journée d’étude s’est déroulée à Buenos Aires en mai 2016.

Principales publications

Ouvrages

- Ortar N., La vie en deux. Familles françaises et britanniques à l’épreuve de la mobilité professionnelle, Paris, Pétra, 2015, 272 p.

Direction d’ouvrages et de numéros de revue

- Ortar N., Salzbrunn M., Stock M. (dir), (à paraître), Mobilité/migration : quelle actualité des concepts ?, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

- Ortar N., Subrèmon H. (dir), (à paraître), Le quotidien de l’énergie, Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

- Anstett E., Ortar N. (dir.), (à paraître), La morale des restes. Jeux de pouvoirs dans nos poubelles, Paris, Pétra, coll. Matière à recycler.

- Anstett E., Ortar N. (dir.), 2015, La deuxième vie des objets : Recyclage et récupération dans les sociétés contemporaines, Paris, Pétra, coll. Matière à recycler, 210 p.

- Belmessous F., Bonneval L., Coudroy de Lille L., Ortar N. (dir.), 2014, Logement et politique(s) : un couple encore d’actualité ?, Paris, L’Harmattan, coll. Habitat et sociétés, 274 p.

- Morel-Brochet A., Ortar N. (dir.), 2014, Les modes d’habiter à l’épreuve de la durabilité, Norois, n°231.

- Lejoux P., Ortar N. (dir.), 2014, La transition énergétique : vrais enjeux, faux départs ?, SHS web of conferences, vol. 9. URL : http://www.shs-conferences.org/articles/shsconf/abs/2014/06/contents/contents.html

- Morel-Brochet A., Ortar N. (dir.), 2012, La fabrique des modes d’habiter. Homme, milieux et lieux de vie, Paris, L’Harmattan, coll. Habitat et sociétés, 313 p.

Articles

- Ortar N., (à paraître), « Domesticating Transport : the Sensory Experience of work-related travel », The Senses and Society.

- Ortar N., (à paraître), “Dealing between different crises : lessons from an in-depth study in France”, Transport Policy.

- Ortar N., 2015, « Le périurbain est-il le nouveau territoire des classes moyennes ? Une analyse longitudinale à partir d’une commune de l’Ain », in Bouffier S., Brelot C., Menjot D. (dir.), Aux marges de la ville. Paysages, sociétés, représentations, Paris, L’Harmattan.

- Ortar N., 2015, « Chapitre 3 – Conserver, se débarrasser, donner, vendre. De l’art de composer avec les objets dans la Silicon Valley », in Anstett E., Ortar N. (dir.), La deuxième vie des objets : Recyclage et récupération dans les sociétés contemporaines, Paris, Petra, coll. Matières à recycler, pp. 47-66.

- Lejoux P., Ortar N., 2014, « Les choix de mobilité des ménages et des entreprises à l’aune des nouvelles contraintes énergétiques : quelle prise en compte de la pollution atmosphérique ? », Pollution atmosphérique [En ligne], N° 223 - Juillet-décembre, mis à jour le : 18/12/2014, consulté le 9 juin 2016 URL : http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4615

- Ortar N., 2014, « Le quotidien peut-il être durable ? Routines dans la baie de San Francisco », Norois, n°231, pp. 13-25.

- Morel-Brochet A., Ortar N., 2014, « Les modes d’habiter à l’épreuve de la durabilité », Norois, n°231, pp. 7-12.

- Ortar N., 2012, « La mémoire des résidences secondaires : quand les objets nous façonnent », in Morel-Brochet A. & N. Ortar (dir), La fabrique des modes d’habiter. Homme, lieux et milieux de vie, Paris, L’Harmattan, coll. Habitat et sociétés, p. 267-282.

- Ortar N., 2011, « Une ancre pour être mobile : parcours de résidents secondaires et permanents dans l’Ain et le haut pays des Alpes-Maritimes », in M. Berger, L. Rougé, Etre logé, se loger, habiter, Regards de jeunes chercheurs, Paris, L’Harmattan, p. 245-256.

- Legrand C., Ortar N., 2011, « L’hypermobilité est-elle à l’origine de nouveaux modes d’habiter », in Depeau S., Ramadier T. (dir.), Se déplacer pour se situer, Places en jeux, enjeux de classes, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 57-72.

- Goyon M., Ortar N., 2009, « Désir de maison à l’aune du parcours résidentiel », Articulo – Journal of Urban Research. [Online], 5 | 2009, mis en ligne le 25 avril 2010, consulté le 9 juin 2016 URL : http://articulo.revues.org/1427

- Ortar N., 2009, « Entre choix de vie et gestion des contraintes : télétravailler à la campagne », Flux, automne, pp. 49-57.

- Ortar N., 2008, « Entre ville et campagne le difficile équilibre des périurbaines lointaines », Métropoles, n°3, mis en ligne le 18 septembre 2008, consulté le 09 juin 2016. URL : http://metropoles.revues.org/1642

- Ortar N., « La campagne, la maison et les femmes : aux limites des mobilités périurbaines en France », in Gavray C. (Ed.), Femmes et mobilités, Marcinelle, Cortext Editions, 2007, p. 221-237.

- Ortar N., 2007, “Chapter X. Villagers and Dachniki in Post-soviet Russia : A Complex Relation” in Reflecting Transformation in Post-socialist Rural Areas, Heinonen M., Nikula J., Kopoteva I., Granberg L. (eds), Cambridge, Cambridge Scholars Publishing.

- Gessat-Anstett E., Ortar N., 2007, « Circuler entre ville et campagne. Evolution de l’usage des résidences secondaires en France et en Russie », in Luginbühl Y. (Ed.), Nouvelles urbanités, nouvelles ruralités en Europe, Bruxelles, Peter Lang, p. 111-118.

- Ortar N., 2005, « Les multiples usages de la datcha des jardins collectifs », Anthropologie et sociétés, vol. 29, n°2, pp. 169-185.

- Ortar N., 2005, « Restaurer sa maison à l’ombre d’un patrimoine », in Gravari-Barbas M., Habiter le patrimoine enjeux-approche-vécu, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 41-50.

- Gessat-Anstett E., Ortar N., 2001, « Entre villégiature et repères identitaires, les pratiques spatiales des résidents secondaires français et russes », in Berger A. (Ed.), Dynamique rurale, environnement et stratégies spatiales, Montpellier, Presses de l’Université Paul Valéry, p. 475-480.

- Ortar N., 1999, « Les multiples réalités de la résidence secondaire », in D’une maison l’autre, Bonnin P., de Villanova R., Créaphis Editions, Paris, p. 139-154.

(fiche mise à jour le 15 juillet 2016)

Paru dans ethnographiques.org :

  • - La campagne, le patrimoine et les citadins. Entre souvenir et oubli (Compte-rendu de deux ouvrages récents)
    (publié en novembre 2002)
  • Liste de tous les auteurs

    Vous êtes Nathalie Ortar ? N'hésitez pas à nous écrire pour mettre à jour votre fiche.